Comment vivre du e-commerce en 2016

Comment vivre du e-commerce en 2016

A mes débuts vers 2009, nous avions peu de canaux de diffusion. Google était quasiment le seul à se partager la GROSSE part du gâteau et il était aisé aux bidouilleurs référenceurs de se placer sur une requête hyper concurrentielle.

Pour vous donner une idée, un mot clé comme "pull femme" était atteignable avec un budget de 50€ et environ 3 mois d'attente. Et j'étais loin d'être un référenceur de renommé internationale ! Il me suffisait de m'inscrire sur des annuaires en automatique et d'optimiser un peu mes "Title" de page. Il fallait aussi créé des pages avec des titles de longue traîne du style "Pull rouge femme pas cher", "Pull femmes col rond violet", ... Vous vous dîtes certainement que ça pourrait encore marcher, mais je vous assure que la donne a changé. Cette technique était utilisée par les comparateurs de prix, ils en ont d'ailleurs bien profité jusqu'à ce que Google décide du contraire.

Bref, c'était le début du e-commerce est certains sites étaient en train de devenir des Géants (Amazon, Rue du commerce, Priceminister, ...).

Serge, elle est bien jolie ton histoire, mais on est en 2016, alors on fait quoi ?!!
Bizarrement, j'ai envie de vous dire, LA MÊME CHOSE qu'en 2009, enfin presque.

Comme je vous l'ai déjà expliqué, je suis un e-commerçant comme vous et j'ai fait le tour des canaux de diffusion. J'ai quasiment tout essayé, Google Adwords, Pub Bing, Affiliation, Comparateur de prix, Facebook, et certainement d'autres dont j'ai oublié le nom.

En fait, je ne vais rien vous apprendre de nouveau, Google reste la meilleure des sources de trafic pour le ecommerce.

Facebook est génial pour vous faire connaître, mais son trafic n'est pas très qualifié pour la vente. La pub de Bing convertie, mais le trafic est tellement faible que le temps investi est difficilement rentable (oui, je suis un maniaco de la rentabilité et tout bon e-commerçant devrait l'être).

L'afiliation, ou comment perdre un temps fou pour pas grand chose. Attention, certains secteurs sont propice à l'affiliation, mais perso j'en ai trouvé aucun. J'ai peut être du mal à accepter que des bidouilleurs trafiquent les données pour que je leur reverse des commissions parce que je vous assure que les affiliés sont de vrais malins ... Ça reste mon avis et j'assume.

Tout ça pour dire que lorsqu'on débute, vaut mieux se focaliser sur ce qui marche rapidement. Vous aurez le temps de tester d'autres canaux quand vous aurez fait le tour de Google et c'est pas prêt d'arriver demain.

Ce post étant assez long, je vous ferai une suite plus détaillé.

A++
Serge

Posté le 22/03/2016 Webmarketing 0 134

Laissez un commentaireLeave a Reply

Préc
Suiv

Pas de produit

To be determined Livraison
0,00 € Total

Commander